Réponse au défi de @vincent

13 02 2010
Flocons de neige

Flocons de neige

Oui je sais, pas terrible, mais j’ai fait comme j’ai pu de nuit, sans flash ni trépied…


Actions

Information

8 responses

13 02 2010
marie

les anglais disent : it’s raining cats and dogs…. ici, je ne sais pas ce que l’on pourrait dire… l’effet est saisissant …. intéressant et amausant…
quelle(s) fonction(s) peut avoir la macro en photographie ?

13 02 2010
Emmanuel DESVIGNE

@marie : ici, on dit simplement qu’il fait un temps de chien (on oublie les chats 😉 ). En photo, faire une macro consiste simplement à faire une photo de tous petits sujets, en en approchant l’objectif très près (quelques mm ou cm seulement). Or, les objectifs classiques imposent des distances minimum entre l’objet et l’appareil de quelques dizaines de cm, ce qui ne permet pas d’avoir une vue rapprochée. Deux solutions alors :
– acheter un objectif spécial macro. Pas grand chose à dire sur cette solution : les ingénieurs de canon, nikon et autres montent un ensemble de lentilles qui permet cet exercice (pour quelques centaines d’€ tout de même… ) ;
– l’autre solution (si tu te souviens de tes cours d’optique) est simplement de prendre un objectif tout ce qu’il y a de plus classique, et de l’éloigner du boîtier de l’appareil. En effet, si tu approches trop le sujet de l’appareil, l’image nette se fait derrière l’appareil (donc, au niveau du boitier, c’est flou). En éloignant l’objectif avec un simple bout de tube, l’image nette se fait bien au bon endroit, dans le boitier. Avantage de cette solution : elle est bien plus économique (et de loin, ça ne m’a coûté que 6 euros). Inconvénient : l’objectif se retrouve coupé électriquement du boîtier => deux conséquences : tous les réglages sont manuels (ce qui n’est pas très grave : les flocons de neige ne sont pas véloces, on a tout notre temps pour faire la mise au point manuellement). Et surtout, l’ouverture reste maximale au moment de la prise de vue, ce qui fait que la profondeur de champ est minimale. C’est pour ça qu’ici, on arrive à faire la mise au point sur un ou deux flocons. Tous ceux qui sont un tout petit peu plus proche de l’objectif, ou ceux qui sont un tout petit peu plus loin sont flous (ce qui donne cet effet cotonneux que tu vois). Voilà pour ce qui est de la technique… La suite de la réponse à ta question ressort du domaine de l’art, et là, je suis bien moins calé pour te répondre 😉

15 02 2010
marie

merci beaucoup pour l’explication technique.. quant à l’art, en effet, et même si c’est aussi technique, y entre une grande part de subjectivité…. et en ce domaine, tous les goûts sont dans la nature…. confere mon peu de goût pour les tags (que je ne considère pas comme de l’art !)

15 02 2010
Emmanuel DESVIGNE

@marie : Marcel Duchamp a désigné un urinoir comme étant de l’art. Moi je dis « bof… ». Mais comme tu le dis si bien, c’est tellement subjectif… Au delà de l’art, le tag peut parfois être support de communication. Je me souviens d’un tag qui disait « ne perdez pas votre vie à la gagner ». Pas sot 😉

13 02 2010
alizia

😮

Alors, c’est pas une légende ? Les flocons de neige ressemblent vraiment à des étoiles …

14 02 2010
Emmanuel DESVIGNE

@alizia : tout comme toi (hein ? moi, fayot ? 😉 )

21 02 2010
vincent

Super !
Ton prochain défi : prendre le soleil en photo 🙂
Je repasse dans quelques mois 😉

21 02 2010
Emmanuel DESVIGNE

@vincent : MdR 🙂 oui en effet, c’n’est pas gagné… 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :