Quand le cendrier est plein, promis, j’arrête ;-)

15 04 2010
Ne mégotons pas pour si peu

Ne mégotons pas pour si peu


Actions

Information

37 responses

15 04 2010
mariedesormes

?! Il est déjà plein… un seul mégot, c’est un mégot de trop…. Tabagique  » grave  » pendant dix ans, je suis abstinente depuis 8 ans… et fière de l’être… visons donc le ZERO mégot… et plus besoin de cendrier !

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@mariedesormes : oh lààà… Bien loin de moi l’idée de critiquer la tabagie… J’ai commencer de fumer à 13 ans, et j’ai fini à 1 paquet 1/2 par jour (j’ai fumé ma dernière à 22 ans). Bref, je ne suis pas contre ce genre de drogue… du moment où on n’en devient pas esclave. Par exemple : je suis capable d’apprécier un verre de bon vin de temps en temps. Ou une bière de moine trappiste. Mais je ne me sens pas possédé par l’alcool. Donc, pas besoin d’arrêter (c’est si rare et donc, si bon). J’ai arrêté la cigarette quand elle m’a rendu esclave, quand la servitude n’était plus compensée par le plaisir. Mais je connais des gens qui arrivent à ne garder le plaisir, sans en être dépendant. Alors, tant mieux pour eux… Bref, je m’emporte, mais je voulais juste dire que la photo n’avait pas pour but d’être moralisatrice. Chacun fait comme il peut/veut 😉

15 04 2010
mariedesormes

je comprends ton propos mais ne peux le soutenir… toute conduite addictive est un risque voire un danger pour soi, les autres, sa santé…
il s’agit de prise de conscience et je pensais ton image en ce sens, ce qui eut été souhaitable. le tabac tue… soi mais les autres aussi !

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@mariedesormes : et bien non justement. Le tabac tue… Et alors ??? J’en reviens à une éternelle question : vaut-il mieux vivre plus vite et plus fort, ou plus longtemps sans saveur ? Moi, vis à vis du tabac, comme je t’ai dis, j’ai fait mon choix. Mais il me déplait de suivre autant que d’être suivit : chacun doit avoir son opinion sur le sujet, et loin de moi l’idée d’imposer la mienne… Je suis moins tolérant vis à vis de l’alcool, qui a ce désagréable désavantage de rendre les gens parfois violents (ce qui n’est pas le cas du tabac). Donc, à chacun son opinion…

16 04 2010
mariedesormes

Chacun son vécu et sans doute à la fois une éthique professionnelle (soignante) et une trajectoire de vie. mon père tabagique incurable est mot d’avoir fumé… il a décompensé une insuffisance cardio respiratoire… à bout de souffle, il a su dire que ce  » foutu tabac  » qu’il aimait tant l’avait eu.. il ne voulait pas mourir si jeune et me moquait des dangers du tabac ! pourtant, le tabac l’a eu…. c’est cela la liberté ?!…
tabac, alcool, plantes aromatiques qui font rire, poudre… etc : même combat… l’addiction présente des risques… et il existe des professionnels de santé qui peuvent aider…
Et puis détrompe-toi Manu, le tabac en tant qu’addiction entraine aussi des manifestations de violence… j’ai un exemple récent à l’hôpital d’un patient à qui il a été réfusé une cigarette qui s’en est pris au mobilier pour tout casser !

19 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@mariedesormes : merci d’avoir rectifié marie, effectivement, le tabac peut aussi rendre violent (quand j’ai arrêté de fumé, j’ai du me prendre la tête avec la moitié de la moitié de la planète 😉 ). Avouons tout de même que je tabac change le comportement uniquement quand on l’arrête. L’alcool, à un stade, certaines personnes sont violentes si on leur enlève, mais le sont aussi quand elles boivent.
On s’est mal compris sur le tabac. Je ne soutiens pas qu’il faut fumer, la preuve : j’ai arrêté. La différence, c’est que ce choix est mien, et qui suis-je pour l’imposer à tout le monde ? En quoi ma morale, mon modèle est celui qu’il faut imposer à tous ? Notre devoir, c’est d’argumenter sur les méfaits du tabac. Montrer les risques. Après, le choix de fumer (ou pas) doit rester de l’ordre de la liberté individuelle…
Pour être vraiment complet, je fais un distinguo entre les drogues légales et celles qui ne le sont pas. Non pas sur un plan moral (se sont toutes des drogues, à mettre dans le même panier). C’est juste que je combat l’économie parallèle (et les lois officieuses) qui résulte du trafic de drogues non légales.
Quoi qu’il en soit, bon courage pour ton quotidien qui ne doit pas être simple tous les jours…

15 04 2010
Firenze

Tabagique depuis fort longtemps, j’ai arrêté 8 ans et … j’ai repris. J’arrêterais un jour à nouveau si la motivation est assez forte, pour le moment elle est plutôt chancelante ….

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@Firenze : oh lààà, comme je viens de le préciser @mariedesormes, loin l’idée pour moi d’être moralisateur. C’est juste que j’ai trouvé l’image forte, alors, j’ai shooté 😉

15 04 2010
david

Bonjour,
Je suis un gros fumeur et n’ai pas l’intention d’arréter. Je fait collection des cendriers de champagne (de préférence les plus gros) car je suis de Reims. J’en prend grand soin. Je les laves a la lingette domestique avant et après utilisation. Je prend plaisir a les remplir chacun leur tour. Chacun sa vie…
TIOUSSE!

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@david : c’est exactement ce que je viens de dire… Du moment où son addiction n’indispose ni soit-même, ni les autres, où est le problème ? Moi, j’ai arrêté, parce que j’étais devenu l’esclave de la cigarette. Ainsi, celle-ci me déplaisait plus qu’elle ne m’apportait de plaisir. Mais pour d’autres, c’est l’inverse. Ils arrivent à prendre plaisir. Ils mourront –peut-être– plus tôt ? Et alors ? Ils le font en toute connaissance de cause. Ils ont fait le choix, vu ce qu’ils ressentent, de vivre peut être moins longtemps, mais avec plus de plaisir. Tant mieux. Chacun son choix, du moment où on respecte celui des autres…

15 04 2010
david

Pardon,
autre précision, quand je pose mon clope sur le cendrier, je m’assure que le bout rouge ne le touche pas et sois suffisament loin pour ne pas abimé le dit cendrier… Pour la premiere cigarette, je met une allumette usagée dans le cendrier et, les cigarettes suivantes s’empilent sur l’ensemble.
Chacun sa vie, chacun sa mort….
Si demain je meur, en allant voir Saint-Pierre, je lui dirrait: J’ai bien fait de fumer, cela aurait été dommage de me privé de cela!

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@david : je souris à cette image… Que vais-je pouvoir dire à St Pierre (si tant est qu’il existe) ? Tien, je sais ce que je lui dirai : « je connais bien votre métier… ma mère était concierge. Vous n’avez pas envie de vacances ? Allez-y, faites une pause, avec mon expérience, je vais tenir la boutique quelques temps, pendant que vous vous reposerez. Aller, bonne bourre » ou quelque chose comme ça 😉

16 04 2010
mariedesormes

je suis dubitative ! bof bof…

15 04 2010
Firenze

Je faisais écho aux propos de Marie. 8 ans d’arrêt moi-aussi mais pas le même résultat au final.
J’assume mieux mon tabac maintenant qu’avant, j’en connais les dangers pourtant….

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@Firenze : j’en reviens à ce que je viens de dire à mariedesormes : vaut il mieux vivre moins longtemps mais plus fort, ou plus longtemps sans saveur… Chacun sa réponse, et c’est très bien ainsi.

16 04 2010
mariedesormes

non je ne pense pas… et pas seulement à propos du tabac… et je ne suis pas que ce soit une question de  » sel et de poivre  » ! … mais là est sans doute un autre débat.

16 04 2010
mariedesormes

lire :  » je ne suis pas sûre que ce soit une question …. « 

19 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@mariedesormes : vivre fort et longtemps ? Oui bien sûr, c’est ce qu’on serait tenté de proposer. Mais qui a la recette ? Certains la trouve, mais ce qui marchera pour eux sera-t-il extensible à tout le monde ?

15 04 2010
david

Oui,
chacun son choix. On est tous différents (et c’est tant mieux). C’est ce qui fait la richesse de la race humaine. Nos différences nous ont menés là ou ont en est depuis l’homme de cromagnon ( ou avant…)

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@david : nous sommes bien d’accord… 😉

15 04 2010
Firenze

Quand je pense ‘espérance de vie’, je ne peux m’empêcher de repenser à cette prof de fac que j’aimais beaucoup et qui est morte à 42 ans d’un cancer du sein. Elle ne fumait pas, ne buvait pas, et avait une vie saine et sportive. Oh, je sais, c’est un argument facile peut-être, il n’empêche qu’il ne semble pas y avoir de justice en la matière.

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@Firence : oui enfin… C’est un mauvais argument. Les statistiques ne mentent pas. Fumer réduit statistiquement l’espérance de vie. Mais ça ne sont que des stats, et il y a des exceptions. Si tu mets un balle dans un barillet, tu trouveras toujours un gus qui a eu la malchance de tomber sur la balle au jeu de la roulette russe. Et inversement, si tu en mets 5, tu trouveras toujours celui qui est tombé sur la chambre vide, et qui s’en tire. Mais ça ne changera rien qu’à la longue, statistiquement, que seulement 1/6 de ceux qui ne mettent qu’une balle perdent, alors que 5 personnes sur 6 meurent parmi ceux qui en mettent 5…
Sachant ça, le reste n’est vraiment que liberté individuelle… C’est tellement hyper important d’être bien dans ses baskets… Si mourir 10 ans plus tôt est le prix à payer pour être bien dans ses baskets, je dis youpiii… C’est tellement grave de vivre 100 ans en déprimant… Perso, non seulement j’étais parti pour vivre statistiquement 10 ans de moins (au bas mot), mais en plus, les cigarettes ne m’aidaient pas à être bien dans mes baskets, au contraire. J’ai fait mon choix. Mais comme je l’ai dit, il me déplait de suivre autant que d’être suivi (Nietzsche), aussi, que chacun fasse son choix…

16 04 2010
mariedesormes

je ne suis pas sûre que fumer soit une marque de bien -être… le tabac est une substance psychoactive…. on a tous des raisons de faire telle ou telle chose… ici en l’espèce c’est l’utilisation d’une substance…. pour des raisons évidentes autres que seulement le plaisir (et tant mieux s’il y a AUSSI du plaisir… ce dont je ne suis pas sûre !)

19 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@mariedesormes : c’est effectivement une des raisons qui m’a incité à arrêter de fumer : sur 10 cigarettes, seule une (en moyenne) était un *vrai* plaisir. Les 9 autres au mieux n’apportaient rien (et répondaient à un besoin physiologique), et au pire, étaient même une corvée. Ajoute à ça la conscience d’être l’esclave d’un produit (et d’un système économique & industriel même), plus le fait de ne plus pouvoir monter deux étages sans être rouge tomate… le choix a été vite fait. Maintenant, je connais aussi des personnes qui savent ne fumer que deux ou trois cigarettes par jour, qui sont elles de vrais plaisirs, et dont la dangerosité, si elle est réelle, n’est pas pire que celle d’habiter dans une mégalopole hyper-polluée (bon, c’est sûr, faut pas cumuler les deux 😉 ). Bref, j’en reviens à mon idée : notre devoir est pédagogique, après, tout est affaire de conscience personnelle…

15 04 2010
david

oui, la mort est cruelle. Désolé mais, elle me réconforte. Cela confirme ce que je dit. Je préfère fumer avant de voir Saint-Pierre! Quitte a sacrifié mon avenir. C’est un pari que je prend, comme beaucoup.

16 04 2010
mariedesormes

non la mort n’est pas cruelle ; elle est naturelle ; elle est la fin de la vie… on peut espérer vivre bien (et en bonne santé – complications du tabac… BPCO)
le temps que l’on doit vivre… abréger sa vie est pour moi un équivalent de non vouloir vivre bien !

15 04 2010
david

BRAVO !
A tous ceux et toutes celles qui ont réussi a arreter du fumer. Franchement, je vous tire ma casquette! Sans moi, j’arrètterai quand je serrai mort…

15 04 2010
Emmanuel DESVIGNE

@david: le veux tu seulement ? Si tu répond non, ou « un peu », ou « en partie », alors, tu n’y arriveras probablement pas… Il faut l’assumer alors. Par contre, si tu le veux, avec un peu de conviction, on arrive à tout. Je ne dis pas que c’est simple, que ça ne fait pas du mal… mais on y arrive….

16 04 2010
mariedesormes

???? …

16 04 2010
mariedesormes

c’est sûr certains meurent plus vite que d’autres ! …

16 04 2010
mariedesormes

vous avez raison, à ce rythme là cela ne devrait pas trop tarder ! navrée pour la causticité du propos mais il faut juste être réaliste…

15 04 2010
david

je ne veux pas arretter de fumer. je donne mon point de vue,c’est tout

16 04 2010
mariedesormes

c’est votre problème sauf que l’on ne peut nier que vous ruinez votre santé – et celle des autres peut-être aussi un peu ( tabagisme passif ) ….
est-ce par plaisir ? une béquille ? un équivalent …. ? à vous de comprendre vos motivations !

15 04 2010
david

dans tout les cas, je suis très fière de ma collection de cendriers. Je la regarde tout les matins en buvant mon café, et régulièrement en fin de journée. Je sais , je pourrai tout aussi bien en profiter sans fumer… Mais, les remplire leur donnent une utilité…

16 04 2010
mariedesormes

peu concluant ! …

15 04 2010
Firenze

Quand j’ai arrêté pendant 8 ans, je n’étais même pas vraiment motivée, un concours de circonstances a fait que … Et ça a été facile, une drôle d’expérience. Ce genre de chance ne doit pas se présenter plusieurs fois j’imagine, tant pis, j’ai grillé mes cartouches, et quelques clopes avec ….
@David : désolée, pas de cendriers champagne à troquer. Je pratique le cendrier type marocain, celui qui permet de vider les cendres et le reste dans le fond.

16 04 2010
mariedesormes

de beaux cendriers… et des odeurs ! … 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :